[Mime Laurent Decol - Les mots du silence - Présentation]
[Mime Laurent Decol - Les mots du silence - Photos]
[Mime Laurent Decol - Les mots du silence - Vidéo]
[Mime Laurent Decol - Les mots du silence - Presse]
[Mime Laurent Decol - Spectacle en tournée internationale]
[Mime Laurent Decol - Les mots du silence - Présentation]
[Mime Laurent Decol - Formation]
[Mime Laurent Decol - Biographie]
[Mime Laurent Decol - Contact]

LAURENT DECOL


L'EST REPUBLICAIN


Timoléon Mangus : tout pour plaire


Voilà donc le spectacle qui triomphe à l'étranger, la pantomime qui par le monde défend et illustre... la langue française. Bravo.


Elle est drôle , la triste histoire de Timoléon Mangus, présentée mardi par Laurent Decol, en guise d'inauguration du Théâtre de Poche. Elle est même, par moments, franchement désopilante. Et le spectacle a depuis si longtemps dépassé le stade du rodage, qu'on se demande à chaque émotion si on vient d'apprécier l'écrit ou l'improvisé. On flotte dans un doute ouaté.

En fait, elle a tout pour plaire cette histoire. Elle a du charme, de l'impertinence, juste ce qu'il faut de l'accent des rues, le militantisme spontané et la poésie à fleur de coeur, pas fière pour deux sous.

C'est le mime, comment on est en droit de l'attendre de cette silhouette d'Auguste au visage de clown blanc. Mais c'est le mime et un peu plus. Davantage que les maîtres du genre, Laurent Decol a observé ceux du cinéma, Charlie Chaplin, Buster Keaton et quelques autres.

Dans la forme et dans le fond, le destin de ce Timoléon, qui ne réussit rien de ce qu'il entreprend (même pas sa mort puisqu'on a supprimé la guillotine...) a quelque chose de carrément chaplinesque.

On ne s'en plaindra pas, bien au contraire. Cette triste histoire a toutes les qualités d'un bon spectacle plus une : elle est populaire.

 

Jean-Pierre Govignaux

LES MOTS DU SILENCE  -  PRESSE